Comment disposer les cadres aux murs ?

Un encadrement prend toute son importance une fois accroché, et la valeur d'un cadre original, parfaitement réussi d'un point de vue technique, ne sera manifeste que si la place choisie pour le suspendre est bien appropriée.

La question de la disposition des cadres requiert de prendre en compte des éléments tels que :

  • l'espace disponible
  • le nombre de cadres à placer
  • l'éclairage

En tenant compte de ces éléments, chacun choisira la solution correspondant le mieux à ses goûts personnels :

  • oeuvre isolée ou regroupement par styles d'images ou de baguettes
  • disposition symétrique ou désordre étudié
  • éclairage direct ou diffus
  • recherche d'harmonie entre les couleurs

Voici ici quelques notions générales concernant l'éclairage et l'arrangement d'un ensemble de cadres sur un mur.

L'éclairage

Pendant la journée, la lumière naturelle est préférable à l'éclairage artificiel. Dans la mesure du possible, placez les oeuvres en face d'une fenêtre si toutefois les rayons du soleil ne frappent pas directement le mur où elles sont exposées car leurs couleurs risqueraient de passer. De plus, le soleil provoque des réverbérations désagréables sur les encadrements sous verre.

Lorsque la pièce est trop obscure, ou que l'ameublement projette des ombres sur les murs, on recourt à l'éclairage artificiel qui, de toute façon, servira le soir. On préférera des appliques placées au plafond ou sur les murs, aux lampes avec abat-jours qui ne constituent pas des sources d'éclairage satisfaisantes du fait de leur forme.

La disposition d'un ensemble de cadres

Si une oeuvre isolée trouve facilement sa place, il n'en va pas de même pour un ensemble de cadres dont l'arrangement fait intervenir plusieurs facteurs.

Alors qu'au musée ou dans les galeries d'art, les tableaux sont suspendus à hauteur d'oeil d'une personne debout, dans un salon ou une salle à manger, il faut placer les oeuvres au niveau d'un spectateur assis car les proportions d'un encadrement fixé trop haut seront optiquement déformées. En revanche, dans un couloir ou une entrée, on peut accrocher les cadres plus haut.

Dans le but de permettre au spectateur d'étudier et d'apprécier chacune des oeuvres sans être géné par les autres, on songera à laisser suffisamment d'espace entre elles. Bien entendu, la place de choix sera réservée à l'encadrement que l'on préfère, les autres ayant essentiellement fonction dans ce cas de faire-valoir.

Les encadrements ne seront jamais disposés au hasard. On respectera un rapport linéaire entre eux, en alignant les bords extérieurs des cadres ou de leurs passe-partout, dans le sens vertical ou horizontal, ou encore dans les deux sens pour réaliser une composition harmonieuse.